Author Archives: UPE CSF

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse

Quelle place pour les Familles à la rentrée scolaire 2015

 

Suite à la conférence de Presse de Najat Vallaud Belkacem, le mardi 25 Aout 2015 à 14 h 30, La CSF souhaite réagir à la batterie de mesures annoncées par la ministre concernant l’école, le collège et le lycée.

Si depuis 2012 certaines avancées ont pu être constatées, on observe un décalage réel entre objectifs affichés et résultats concrets. La refondation prend du temps et semble plus difficile que prévue.

 

En maternelle: une meilleure prise en compte des temps de l’enfant sous forme de programme ?

Il nous semble important de mieux intégrer les temps de l’enfant au sein de l’école et plus particulièrement à l’école maternelle. Cette volonté du ministère de l’éducation marque vraiment une avancée pour La CSF. Nous serons attentifs et nous veillerons à ce que cette annonce se traduise dans les faits pour les plus petits. Le renforcement de l’apprentissage par le jeu constitue également un progrès majeur. Il est prouvé que le jeu et la pédagogie ludique renforcent l’apprentissage.

 

La CSF s’interroge cependant sur la définition même du mot programme et ce que cela sous-entend. Les jeunes enfants seront-ils soumis à des évaluations ? Ce programme (comme tous les programmes scolaires) sera-t-il cadencé au risque de créer les premières inégalités scolaires?

 

Informatique: attention fracture, attention facture!

La volonté du gouvernement de généraliser complétement la pratique de l’informatique à l’école (de la primaire à la terminale) d’ici à 2018. Cela va dans le sens des évolutions et des enjeux actuels de la société. Cette évolution pose cependant un certain nombre de questions que semble avoir occulté la ministre. Pour un usage citoyen et responsable des enfants, il est nécessaire que les parents puissent poursuivre le travail de l’école, en éduquant et sensibilisant leurs enfants à ces usages.

 

La CSF s’interroge sur la place des parents dans la mise en place de ce dispositif et notamment chez les familles les plus modestes ?

De plus le numérique a un coût, et toutes les familles ne sont pas en mesure de pouvoir s’offrir un ordinateur et tout ce qui l’accompagne (souris, abonnement internet, etc).

 

La CSF demande la prise en compte des familles dans la mise en place de ce dispositif.

 

TAP: Les familles populaires mises au ban

Des études montrent que le prix de TAP a une forte influence sur la participation des enfants. Mis en place pour permettre à tous les enfants l’accès du sport et de la culture, ce dispositif s’éloigne dangereusement de ses objectifs initiaux. D’autant plus dangereusement que la mise en œuvre des TAP est brouillonne et pas toujours  adaptée aux rythmes de l’enfant et cela malgré la quasi généralisation des PEDT.

 

Dans la mise en place des PEDT, la CSF dénonce l’absence trop fréquente de certains acteurs éducatifs dans la concertation pour la mise en place des PEDT.La CSF demande également la généralisation des TAP gratuits.

 

A télécharger : Communiqué de Presse